• Le sucre pire que la coke

    Bonjour mes cromignons, 

    C'est en feuilletant mon magazine "Elle" que je suis tombée sur ce titre: "Le sucre pire que la coke?"

    Autant vous dire que j'ai été super étonnée de trouver ce titre dans un magazine plutôt populaire et pas spécialement bio. Moi qui pensais que cela prendrait des dizaines d'années avant que le "grand public" francophone soit informé des méfaits de la nourriture industrielle!

    Cet article explique que la consommation de sucre en France est passé de 5 kilos par an par habitant en 1850 à plus de 30 kilos aujourd'hui. Sous la caution scientifique du docteur Allouche, la journaliste explique que notre organisme n'a pas été conçu pour faire face à tant de sucre et que le corps a de plus en plus de mal à le traiter via la production d'insuline. De plus, des expériences en laboratoires ont montré que des rats cocaïnomanes préféraient une dose de sucre qu'une dose de cocaïne. (ça fait réfléchir, non?)

    La journaliste s'étonne que ce produit "dopant" soit en vente libre et se cache dans tous les aliments, des sodas au pain de mie industriel, en passant par la sauce tomate, la mayonnaise, les jus de fruits, les smoothies, les charcuteries et le tabac. 

    L'article souligne également les effets sur notre corps: "un désatre en termes de santé: vieillissement de la peau, fatigue, surpoids, diabète de type 2, troubles cardio-vasculaires, baisses immunitaires, inflammation intestinale, cancers, dépression, maladie d'Alzheimer..."

    "Renoncer à toutes ces douceurs?" demande la journaliste.

    "Non", répond le docteur Allouche, "car la composante hédoniste est indispensable!"

    Mes espoirs s'effondrent! Quand un médecin aura t'il le courage de dénoncer les dangers du sucre blanc sur notre organisme et criera haut et fort qu'il faut stopper sa consommation???? Peut-être dans 10 ans?

    En tout cas, je suis assez fière de faire partie de la communauté p@léo qui dénonce les méfaits de la nourriture industrielle! Même si nous passons pour des fous, des écolos, des bobos, des hurluberlus quand nous expliquons notre point de vue dérangeant!

    Car en fait, cela dérange les gens. Ils n'ont pas envie de changer leurs habitudes, de trop réfléchir, de devoir s'organiser... Mais à force de lire des petits articles comme celui de "Elle" ou à force de rencontrer des hurluberlus de notre espèce dans leur entourage, peut-être prendront-ils conscience un jour qu'ils sont drogués et empoisonnés à leur insu!

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :