• #magrandmèredéchire

    Coucou les réenchanteurs, 

    En ce moment mes nombreuses lectures m'amènent à penser que ma grand mère déchirait !

    Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

    En fait, elle était super écolo et elle ne le savait même pas. Elle lavait sa maison au savon noir, elle se mouchait dans des mouchoirs en tissu, elle faisait elle-même son parfum avec les rose de son jardin, elle achetait peu de vêtements mais toujours de qualité, elle reprisait si besoin, elle faisait elle même sa sauce tomate, ses conserves et tous les légumes qu'elle cuisinait venait du merveilleux jardin de mon grand-père, elle ne gaspillait jamais la nourriture et ne mangeait de la viande 1 à 2 fois dans le mois ( souvent le gibier que mon grand père chassait ou le poisson qu'il pêchait dans le Rhône), elle ramassait des champignons, des châtaignes, des pissenlits dans la nature, faisait ses propres confitures avec les framboises, myrtilles ramassées dans les bois...

    Mais que c'est il passé entre 1960 et 2016, pour que les habitudes traditionnelles des populations aient été modifiées aussi vite ? Je vous le donne en mille: Le développement de la consommation de masse, l'essor de la grande distribution a petit à petit gangrené des savoirs-faire te des savoirs-être ancestraux. Poussé à l'hyper consommation par des publicités qui veulent faire croire que l'on sera plus heureux en achetant tel ou tel produit, aguiché par le "tout prêt" (sans effort), la population avait l'impression de devenir libre, plus riche, plus heureuse...

    En ne voyant que la productivité et son propre intérêt financier, les industriels ont peu à peu réduit la population en esclavage : travailler toujours plus, pour gagner plus, pour consommer plus ! De ce mode d'hyper-consommation a découlé la pollution planétaire, le trou dans la couche d'ozone, la disparition d'espèces animales, la pollution des eaux et des sols....

    Je me suis dit que pour nous aider à faire les bons choix en tant que consommateurs, il suffirait de se poser une seule question: "Est-ce que ma grand-mère ( pour les plus jeune mon arrière grand-mère) achèterait ça?"

    - est-ce que ma grand mère achèterait des paquets de biscuits? Non, elle ferait ses gâteaux elle -même !

    - Est-ce que ma grand mère se moucherait dans des mouchoirs jetables? Non, elle utiliserait un mouchoir en tissu.

    - Est-ce que ma grand-mère achèterait des vêtements en quantité? Non elle achèterait peu mais de qualité.

    Je trouve que cette technique fonctionne particulièrement sur l'alimentation. Si votre grand-mère ne pouvait pas acheter ce produit à son époque ( paquet de chips, bonbons gélatineux, plats préparés), cela veut dire que ce n'est pas de la vraie nourriture ( saine pour vous)

    Du coup, aujourd'hui, j'ai été prise d'une crise de "grandmèrite" aigüe: j'ai trié mes placards en enlevant tout ce que ma grand mère n'aurait pas pu acheter à son époque et j'ai lancé une campagne anti-gaspi en réalisant avec des pommes un peu tannées une tarte au pomme, avec 3 bananes extrêmement mûres des petits muffins à la farine de riz et avec les dernières tomates de mon jardin une bonne sauce maison avec ail frais et herbes de Provence.

    Et ben vous savez quoi, j'étais 100 000 fois plus heureuse d'avoir réalisé ça moi-même, que de l'avoir acheté tout fait au supermarché! En plus, le goût de ma sauce tomate est à tomber!

    Nous n'atteindrons le bonheur par la surconsommation compulsive, nous l'atteindrons en faisant des choix qui sont bons pour notre santé et pour notre planète. Alors je vous entends déjà, dire que ça prend du temps de cuisiner etc... Et bien, j'ai une astuce toute simple: réduisez le temps que vous passez devant la télévision et vous verrez que tout à coup, vous pourrez faire beaucoup de choses ! C'est magique !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :