• Se chouchouter

    Dimanche 5 mai

    Je travaille actuellement avec ma coach sur comment remplacer les croyances limitantes par des croyances aidantes.

    Et je dois dire que personnellement cela me fait me poser beaucoup de question sur la féminité et plus précisemment sur l'acceptation de notre corps.

    En effet, que fait-on pour notre corps? Moi en tout cas, je le détaille dans le miroir pour critiquer chaque zone: le manque de ci, le trop de ça, les rides par là... comme si c'était un ennemi que je critiquerais sans relâche (alors que je n'appliquerai même pas cette torture à mon pire ennemi! Trop cruelle!)

    Mon corps est celui d'une femme (et pas d'une petite fille comme dans les magazines dans lesquels les mannequins sont si minces, qu'elles n'ont ni seins ni fesses) et j'ai même la chance d'avoir une silhouette en 8 ( la plus "féminine" : rondeur en haut et en bas avec la taille fine).

    Mais pourquoi jusqu'à présent, je le maltraitais? J'ai eu ma période garçon manquée, ados, planquée sous des vêtements immenses. Ma période sportive, pendant mes études STAPS, où je passais mon temps en joggings informes. Et ensuite, ma période "grosse", durant laquelle je mangeais bien plus qu'il n'en fallait, ce qui m'a permis de cacher également ma silhouette de femme sous la graisse.

    Peur d'être féminine? M'a t'on autorisé à l'être? M'a t'on appris à l'être? Beaucoup de questions sans réponses mais qui n'ont pas d'intérêt pour moi. Car c'est le présent qui m'intéresse. Et comme le disait Simone de Beauvoir "on ne nait pas femme, on le devient".

    Alors que faire pour renouer avec mon corps? Comment faire pour l'aimer? L'accepter?

    Je pense qu'il faut que je le dorlote et que j'en fasse mon ami, mon allié.

    Tout d'abord, lui donner le bon carburant (l'alimentation paléo), lui faire faire de l'exercice (danse, WOD), rester au moins 30 min par jour au soleil ( pour la vitamine D) et puis faire chaque jour au moins une chose pour le chouchouter ( masque visage, manucure, bain moussant, épilation, gommage, soin capillaire...).

    Ensuite, il faut que je le mette en valeur (dès à présent) en portant des vêtements dans lesquels je suis à l'aise et qui me vont bien. On sous estime également l'impact des sous vêtements. Mais quand on porte de jolis sous vêtements féminins, même si personne ne les voit, nous nous le savons et gagnons en assurrance et en confiance en soi.

    Puis il faut que je le complimente dans le miroir. Essentiel pour l'estime de soi et les croyances positives.

    Arrêtons de maltraiter notre corps, aimons-le et prouvons-le lui chaque jour! Nous pouvons y arriver!

    "Il n'y a qu'une façon d'échouer, c'est d'abandonner avant d'avoir réussi" Olivier Lockert

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :